Article paru dans la gazette "Vers l'Avenir" !

12 août 2015 - 09:12

 

Si plusieurs équipes sont tentées par les premières places et la montée, certaines en ont fait leur objectif prioritaire.

Depuis deux saisons, l’Entente Mosane échoue au tour final. L’an passé, les Godinnois étaient encore en tête à deux journées de la fin, avant de laisser filer le Condrusien. L’énorme déception digérée, Nicolas Oger et ses joueurs repartent avec une seule ambition, celle de rafler le titre. Le noyau, qui n’a connu que très peu de changements, a été renforcé en qualité et en expérience, avec notamment des joueurs bien connus du foot namurois, comme Simon Tihange, Michaël Heuschling ou Loïc Ista. Solides sur papiers, les Mosans espèrent confirmer sur le terrain, comme l’explique leur entraîneur. «Nous avons loupé la montée ces deux dernières saisons, lors du tour final. Nous ne voulons plus passer par là pour rejoindre l’échelon supérieur. Nous voulons le titre. Nous nous sommes bien renforcés et avons un effectif de qualité. Les résultats, en préparation, ont été encourageants. Cependant, nous ne serons pas les seuls prétendants. Evelette s’est également bien renforcé et des équipes comme Sinsin, Natoye ou Miécret voudront aussi se montrer.»

L’autre formation qui risque d’animer le haut de tableau, c’est Evelette-Jallet, qui s’est également montrée très active sur le marché des transferts. Avec les arrivées de Sébastien Renard (Condrusien), Thierry Weibel (Haversin) ou encore Thomas Luyten (Sclayn) l’entraîneur Vincent Grenson a également pris le soin d’étoffer son noyau, avec des éléments actifs dans les divisions supérieures. Un choix que le fidèle entraîneur des Oheytois espère payant. «Nous voulons terminer sur le podium. Évidemment, la première place est celle que nous ambitionnons, mais ce ne sera pas simple. C’est plus facile de passer en P3 si on est directement champion, mais on va espérer que la deuxième place soit également qualificative. Sans le tour final, c’est toujours plus facile de régler les transferts de la saison suivante.»

Des descendantsaux dents longues

D’autres formations pourraient également surprendre. Encore actifs en troisième provinciale la saison passée, Sinsin et Natoye sont également prêts à lutter pour s’implanter sur le podium. «Nous reprenons de zéro, en fusionnant nos équipes A et B, explique Ludovic Hoste le mentor des premiers cités. Nous viserons néanmoins le top 5, voire plus.» Bonne surprise de la précédente campagne, Miécret et Grégory Henrot veulent continuer sur leur lancée. «Le tour final serait la cerise sur le gâteau.»

Source : Vers l'Avenir

Commentaires